LE PÉRINÉE ? DÉFINITION.

La vue externe du périnée est l’ensemble de muscles partant du pubis à la base de la colonne vertébrale (le coccyx). Plus précisément, il s’agit, de manière visible, de la région située de l’anus aux organes génitaux externes. Il contient l’extrémité inférieure des voies urinaires, digestives et génitales.

On retrouve dans ce périnée formant un losange, le triangle anal avec notamment le canal, les sphincters anaux et le triangle uro-génital dans lequel on retrouve l’orifice du vagin (et spécifiquement son vestibule qui en est l’entrée) et le clitoris.

perineeLors de la contraction du périnée, il est possible que ce soit la partie postérieure qui se rapproche de la partie antérieure, que les muscles transversaux se rejoignent ou encore qu’une forme d’aspiration musculaire se produise. Quel que soit le rôle désiré, c’est la mentalisation et la capacité à jouer de ces différents muscles qui va permettre à la femme d’atteindre le but recherché.

Voici d’ailleurs les différentes fonctions du périnée :

  • La retenue de la miction (urine)
  • la retenue des matières fécales et des gaz,
  • la retenue et le soutien tel un « hamac » de tous les organes au niveau du bassin : la vessie, l’utérus et le rectum
  • la tonicité et la mobilité au vagin lors du rapport sexuel

LE PÉRINÉE À RÉÉDUQUER

Diverses causes peuvent être liées à la distension du périnée :

  • Une grossesse, un accouchement par voie basse, un bébé d’un poids et/ou ayant un périmètre crânien assez conséquent(s), l’emploi de forceps, l’expression abdominale (pression sur le haut du ventre de la maman dans le but de raccourcir la deuxième phase de l’accouchement). Selon les femmes et les facteurs de risque liés à l’accouchement, ce muscle va retrouver plus ou moins rapidement ses réflexes volontaires (les contractions amenant plus de sensations lors du coït) et involontaires (se protéger de l’incontinence par exemple).
  • La ménopause, qui modifie le taux hormonal (nette diminution des œstrogènes) et fait perdre de la tonicité à l’urètre qui a pour conséquence la fréquence de l’incontinence urinaire.
  • Les femmes qui souffrent de constipation régulière et qui forcent sur la poussée rectale.

LE RÔLE ESSENTIEL DU KINÉSITHÉRAPEUTE SPÉCIALISÉ

Il est important de muscler ou de ré-éduquer son périnée car du confort au plaisir, il est très utile !

La plupart des femmes ont des prescriptions de rééducation périnéale après une grossesse, si ce n’est pas le cas, demandez-les à votre médecin, gynécologue ou sage-femme ! Elles ne sont pas à prendre à la légère pour retrouver vos sensations de femme. Mais vous pouvez également en éprouver le besoin en dehors de ces moments de vie.

Les techniques qui sont actuellement les plus utilisées sont :

  • l’électro-stimulation (introduction dans le vagin d’une sonde émettant des impulsions électriques provoquant la stimulation et donc la contraction des muscles périnéaux,
  • le biofeedback (il s’agit de la même sonde mais équipée d’un capteur de pression qui permet l’enregistrement des contractions volontaires de la patiente.

Par vous-même, vous pouvez renforcer ce périnée en utilisant des huiles de massage du périnée, des cônes vaginaux et des boules de Geisha mais pensez à bien être conseillée par un praticien sur leur utilisation.

Au niveau de la sexualité, le but de ces séances est de retrouver les récepteurs sensitifs profonds. Savoir contracter et relâcher le périnée, c’est savoir donner du mouvement à celui que l’on nomme « muscle de l’amour ». Réussir à contracter son vagin (ses parois latérales se resserrent) entraîne donc une augmentation du plaisir chez la femme (ce qui lui permet de devenir plus orgastique) et son partenaire (il ressent plus de sensations en sentant le vagin se contracter autour de son pénis).

En parallèle, une sexothérapie peut être entamée afin que des exercices et des explications complémentaires soient proposés. L’objectif principal étant que les femmes prennent conscience de leur périnée dont elle ignorent même parfois l’existence voire le fonctionnement.