Vaginale ou clitoridienne ? Une question dépassée !

Le clitoris est, chez toutes les femmes, un organe « complémentaire » du vagin, tant sur le plan anatomique que sur le plan du fonctionnement orgastique.

Le clitoris est composé d’un gland situé au niveau de la vulve et qui n’en représente qu’une toute petite partie. Le reste, sa racine, qui est enfouie, mesure environ 11 centimètres, et va entourer les deux côtés du vagin. La proximité entre ces deux zones sensibles est donc très forte, bien plus que ne le laisse imaginer l’apparence de la vulve.

L’excitation sexuelle génitale concerne à la fois le vagin, par sa lubrification et le clitoris, par son érection.

Le clitoris est un élément sensoriel, provoquant des sensations voluptueuses très puissantes. Il est un récepteur riche du plaisir génital. Il ressemble au gland du pénis mais est plus sensible car il possède trois fois plus de capteurs de plaisir.

La plupart des femmes ont un orgasme par caresses clitoridiennes, qu’il s’agisse de caresses buccales ou manuelles par des frottements ou des pressions plus ou moins douces ou appuyées et c’est ainsi qu’elles se définissent comme « clitoridiennes » puisque peu d’entre elles investissent leur vagin par masturbation ou l’accompagne d’une stimulation clitoridienne, le plaisir vaginal n’étant pas repérable nivulve ressenti si facilement.

On pourrait dire que le clitoris est le starter du plaisir, alors que le vagin en est l’effecteur car si l’orgasme est souvent vécu comme uniquement clitoridien, il est aussi vaginal. En effet, si la sensation de plaisir est plus fine et plus évidente sur le clitoris pour la plupart des femmes, la survenue de l’orgasme (même clitoridien) est objectivée par des contractions vaginales rythmiques involontaires.

D’ailleurs, les femmes qui ressentent des orgasmes en apparence purement vaginaux profitent aussi d’une stimulation clitoridienne indirecte, soit par l’intérieur du vagin au niveau des racines du clitoris, soit par un effet de traction indirecte plus externe, soit encore par une stimulation clitoridienne réalisée par la pression du pubis de leur partenaire.

Si le réflexe de l’orgasme vaginal et celui du clitoridien sont exactement les mêmes (contractions rythmiques et involontaires du vagin), le ressenti est différent. L’orgasme vaginal est ressenti comme profond, diffus et l’orgasme clitoridien plus fulgurant, plus ciblé, plus superficiel…

Ces subtilités mécaniques démontrent que l’essentiel est sans aucun doute que chaque femme sache apprécier le plaisir et l’orgasme qu’elles ressentent et qu’elles apprennent à cultiver cet épanouissement.

19 Commentaires

  • Avatar
    Lyly Publié depuis 2 juin 2008 23 h 05 min

    Comment un homme peut caresser le clitoris pour exciter sa femme ?

  • Avatar
    Milene Leroy Publié depuis 3 juin 2008 23 h 06 min

    Bonsoir Lyly,

    Il n’y a pas une technique particulière afin de ressentir une excitation sexuelle génitale.

    Il faut que vous connaissiez, à travers votre propre exploration, ce qui vous amène à des sensations de plaisir pour ensuite pouvoir guider votre partenaire.

    Au plaisir de vous lire,

  • Avatar
    widad-nada Publié depuis 8 juin 2008 23 h 08 min

    Comment peut-on éveiller le plaisir du partenaire après une première pénétration ?

  • Avatar
    Milene Leroy Publié depuis 9 juin 2008 23 h 08 min

    Bonjour Widad-nada,

    Si votre question est de savoir ce qui peut continuer à éveiller les sens de votre partenaire, en-dehors de la pénétration (première ou pas d’ailleurs), sachez que l’excitation peut se diffuser dans tout le corps. La génitalité n’est pas la seule source de ressentis corporels associés au plaisir. Les paroles, les odeurs, les caresses, votre mouvance, votre créativité… peuvent être sources de jouissance pour lui.

    Au plaisir de vous lire,

  • Avatar
    Zouza Publié depuis 12 juin 2008 23 h 10 min

    Bonjour, depuis que j’ai subi un avortement par forceps (on m’a mis des points), quand je fais l’amour avec mon mari, il me dit que mon vagin est dilaté. Que puis-je faire ? Merci de m’aider.

  • Avatar
    Milene Leroy Publié depuis 13 juin 2008 23 h 11 min

    Bonjour zouza,

    Répondre à cette question nécessite des informations complémentaires . Le mieux étant de consulter des spécialistes pour bénéficier d’une analyse personnalisée et d’un suivi qui vous conviendra au mieux…

    On vous demandera notamment pour quelle raison vous avez eu un avortement ? Ce qu’il s’est passé pour votre enfant ? Le type de « blessures » que vous avez eu ?…

    La question la plus importante étant « avez-vous bénéficié d’une rééducation périnéale après votre accouchement ? »

    Il existe, en effet, après une grossesse et après un accouchement par voie basse des modifications au niveau de votre anatomie (notamment au niveau du périnée) pouvant entraîner une modification des sensations perçues par votre mari quand vous avez un rapport sexuel. La kinésithérapie périnéale permet, en partie, de rétablir ces changements mais une consultation sexologique me paraît souhaitable car votre problème, fréquent, nécessite souvent plus qu’une simple kinésithérapie.

  • Avatar
    Sousou Publié depuis 20 juin 2008 23 h 11 min

    Il m’est difficile d’atteindre un orgasme vaginal lors de la pénétration, par contre, j’atteins l’orgasme clitoridien plus facilement par des caresses. Comment pourrais-je arriver à un orgasme vaginal ?

  • Avatar
    Milene Leroy Publié depuis 21 juin 2008 23 h 12 min

    Bonjour Sousou,

    L’orgasme vaginal est souvent moins connu. Cela demande en premier lieu, que vous vous exploriez seule, au niveau vaginal, afin d’avoir une connaissance de votre anatomie et de ses réactions. Mais une sexothérapie avec cette demande sera plus à même de vous aider car de nombreuses raisons peuvent être la cause de ce non-ressenti.

    Au plaisir de vous lire,

  • Avatar
    Ticia Publié depuis 5 août 2008 23 h 13 min

    Bonjour, je voulais vous poser une question : quand on me pénétre, mon vagin fait du bruit, que dois-je faire ?

  • Avatar
    Milene Leroy Publié depuis 6 août 2008 23 h 15 min

    Bonjour Ticia,

    Les bruits que vous entendez sont très fréquents chez les femmes lors et/ou à la fin d’un rapport sexuel.

    Le vagin, lors du rapport sexuel, est une cavité qui permet à l’air extérieur de rentrer. Les « pets » vaginaux sont donc inodores.

    Cela peut être dû au fait que les contractions de votre périnée n’entourent pas suffisament la verge de votre partenaire (hypotonie des muscles).

    Pour éviter cela au maximum, vous pouvez muscler ou remuscler votre périnée pour rendre votre vagin plus tonique. L’utilisation d’un gel lubrifiant peut aussi réduire ce désagrément en permettant une meilleure adhésion entre la verge et le vagin.

    Cela peut être gênant dans une relation débutante mais vous pouvez aussi en sourire et l’accepter comme « habituel » avec le temps…

    Au plaisir de vous lire,

  • Avatar
    Sego Publié depuis 2 octobre 2008 23 h 17 min

    Bonjour, cela fait plus d’un 1 ans que mon copain et moi avons des relations sexuelles, mais voila, le problème est que je ne ressens aucun plaisir lorsqu’il me pénètre. Pourtant, j’atteinds facilement l’orgasme lorsque je me masturbe. Mais sinon, je ne sens rien du tout lorsque l’on passe à l’acte. Cela m’inquiète beaucoup et est très frustrant… que dois je faire ? Il y a t’il un moyen auquel je puisse recourir ?
    Merci 🙂

  • Avatar
    Milene Leroy Publié depuis 3 octobre 2008 23 h 19 min

    Bonjour Sego,

    Je vous conseille de lire cet article : http://www.sexologie-couple.com/pages/page.php mais aussi de consulter si cela est trop frustrant.

    L’anorgasmie coïtale est une dysfonction qui se règle en sexothérapie. N’hésitez pas à me contacter pour une consultation.

    Au plaisir de vous lire,

  • Avatar
    Shadowave Publié depuis 20 octobre 2008 23 h 21 min

    Bonjour !
    J’ai une question, ma copine ne ressent rien quand on fait l’amour,
    elle c’est faite violer étant plus jeune, cela peut la bloquer ? Quand elle se masturbe elle ressent presque rien ya t-il une cause à cela ?

  • Avatar
    chris-b Publié depuis 9 février 2011 3 h 50 min

    bonjours je voudrais avoir une astuce pour moins faire mal a ma copine quand on fait l’amour parce qu’elle a toujours mal quand le fait elle ressent pas de plaisir mais que de la douleurs même quand je vais en douceur est ce normal ? une réponse sa saurai le bienvenu merci

  • Avatar
    Neko-^^ Publié depuis 12 février 2011 17 h 28 min

    Avec la langue xP

  • Avatar
    Milene Leroy Publié depuis 12 février 2011 21 h 27 min

    Chris-b,

    Il est important que vous compreniez que vous n’êtes surement pas responsable des douleurs de votre partenaire.
    Ses propres crispations, sa difficulté à lacher-prise, à s’abandonner (ne serait-ce que pour elle-même ) pendant l’acte sexuel peuvent provoquer ce qu’on nomme des dyspareunies (dues généralement à une crispation corporelle, génitale et à un manque de lubrification). Cela peut être un manque de connaissance de son corps, un manque de détente psychique, une difficulté à accéder au plaisir de manière générale…
    Bref, il me semble judicieux que votre amie puisse consulter afin de cibler la ou les causes de cet inconvénient.

  • Avatar
    mol Publié depuis 2 mars 2011 0 h 39 min

    à chacun son expérience mais faut se donner le temps de compprendre l’autre parfois rien que des mots et ce marche parfois rien qu’un geste et tout tourne à l’envers loors du plaisir observez les réactions de vos parenaires

  • Avatar
    BENHORNE Publié depuis 6 janvier 2012 18 h 26 min

    Bonjour,

    En couple depuis 13 ans, (35ans) je n’ai jamais eu de vrai plaisir lorsque je fais l’amour. Je n’ai jamais eu d’orgasme vaginale. De plus, mon partenaire a été un éjaculateur précose pendant plus de 10 ans aujourd’hui c’est mieux mais je n’ai plus aucun désir pour lui. On a un rapport tous les 2 ou 3 mois. Avec mes anciens partenaires c’était la même chose, au bout d’un mois je ne voulais plus faire l’amour car plus aucune excitations. Alors que toute seule, j’ai beaucoup de plaisir, je peux le faire jusqu’à 3 à 4 fois par semaine mais avec mon partenaire quel ennui. Pourquoi ? Et pourquoi au bout d’un orgasme je suis comme écoeurée alors que l’on dit que la femme est multi-orgasmiqu e contrairement aux hommes ?

  • Avatar
    Milene Leroy Publié depuis 11 janvier 2012 0 h 24 min

    Bonjour Benhorne,

    La femme a, certes, la possibilité d’être multi-orgasmiqu e mais ce n’est pas une fin en soi et il important de préférer le qualitatif au quantitatif…

    Pour ce qui est de l’ennui que vous décrivez avec votre partenaire, cela est peut-être du à une recherche de sensations habituelles que vous trouvez dans votre masturbation et que vous ne retrouvez pas avec lui… La question à se poser est : Mon approche corporelle personnelle me permet-elle de développer un érotisme à deux ? (Par exemple, une technique purement clitoridienne durant l’auto-érotisme n’est pas forcément en adéquation avec l’acte sexuel en lui-même, trop en décalage…).
    La problématique de l’éjaculation rapide vous a peut-être aussi lassée mais il serait intéressant de pouvoir analyser vos propres habiletés et pourquoi pas de les développer différemment pour retrouver le plaisir…

Ajouter un commentaire

Votre email ne sera pas publiée. Ajoutez les champs qui sont marqués par *