Le vagin

vaginLe vagin est en contact avec le périnée, l’arrière de la vessie et l’avant du rectum. Il se situe dans la continuité de l’utérus (son extrémité supérieure) et a une ouverture sur la vulve (son extrémité inférieure : l’orifice du vagin). De ces extrémités supérieure à inférieure, le vagin se dirige vers le bas et vers l’avant, de manière incurvée.

Le vagin est l’organe qui entre en contact avec le pénis de l’homme lors des rapports sexuels. Selon les femmes, les angles du vagin sont plus ou moins sensibles lors du coït.

Le vagin est aussi la voie par laquelle passe le bébé lors de l’accouchement, après sa sortie de l’utérus.

Il mesure environ 8 cm mais ses parois sont très élastiques, ce qui permet au sexe de l’homme, quelque soit sa dimension, de pouvoir y pénétrer mais aussi de permettre le passage du bébé. Le vagin n’est jamais trop grand ou trop petit, la femme peut être capable de maitriser cette partie de son bassin grâce à une connaissance anatomique et à l’éveil de ses habiletés érotiques, notamment par les contractions volontaires du périnée, qu’elle peut utiliser pour ressentir et donner plus de plaisir à son partenaire.

Le vagin est de forme cylindrique, aplati de l’avant vers l’arrière. Sa forme n’est ni régulière (en haut, le conduit vaginal devient cylindrique pour s’adapter au col de l’utérus, en bas, il s’aplatit dans le sens transversal) ni stable (il représente un conduit lors d’une relation sexuelle ou un accouchement mais le reste du temps, ses parois antérieure et postérieure sont accolées l’une à l’autre).

Différentes couches constituent le vagin : une couche musculo-membraneuse enveloppante, une muqueuse dure et résistante capable de se lubrifier lors de l’excitation sexuelle génitale (le fluide alors sécrété s’appelle la cyprine) et une couche irriguée de multiples vaisseaux sanguins qui réagit également à l’excitation sexuelle génitale en se gonflant de sang.

Pendant le cycle menstruel, la structure et l’aspect des couches cellulaires se modifient sous l’effet des hormones sexuelles : les œstrogènes et la progestérone.

Ajouter un commentaire

Votre email ne sera pas publiée. Ajoutez les champs qui sont marqués par *