Les seins

Chez la femme, les seins ont une fonction sexuelle importante de part leurs nombreuses zones érogènes, ils sont également destinés à produire et à sécréter le lait.

coupe sein

Le sein repose sur la musculature pectorale et ne se développe qu’à la puberté.

Même si c’est à cette époque qu’ils connaissent leur taille définitive, leur volume augmente pendant la grossesse et surtout pendant l’allaitement et diminue après la ménopause.

Le volume des seins ne présente pas de relations directes avec la possibilité d’allaiter le nouveau-né. Il ne faut pas confondre la graisse et la glande qui sont deux élèments qui n’ont pas un développement parallèle.

Chaque sein possède 15 à 20 sections appelées « les lobes » qui contiennent eux aussi de multiples lobules et dont les terminaissons (bulbes) produisent le lait. Les bulbes, lobules et lobes communiquent entre eux par des tubes étroits appelés canaux lobulaires ou galactophores. La glande mammaire a d’ailleurs un important réseau sanguin et lymphatique qui facilitent la production de ce lait.

Une autoexploration des seins tous les mois, de préférence 2-3 jours après la fin des règles ou une fois par mois à la même date pour les femmes ménopausées est recommandée.

Pour cela, une femme doit savoir que ses seins ne sont pas totalement identiques, ils peuvent même changer en fonction de l’âge, du cycle menstruel ou à la prise d’un traitement hormonal. Des seins inégaux, gonflés ou sensibles sont souvent constatés par les femmes avant ou pendant les règles. Mais tout changement inhabituel (grosseur dans le seinsécrétion du mamelonchangement de l’aspect de la peaudoit être signalé à votre gynécologue. Cela peut être bénin (kysteschangements fibro-kystiquestumeurs bénignes ou infections) mais une visite médicale s’impose.

La partie la plus sensible du sein est le mamelon. Excitée, l’afflux sanguin augmente dans vos seins et les mamelons deviennent plus durs mais aussi plus sensibles et se dressent.

torse homme

Chez l’homme, la poitrine se résume au mamelon et à l’aréole qui l’entoure. Ils ne possédent pas la graisse qui forme le sein ni les glandes mais les hommes peuvent aussi être sensibles, cela peut-être une zone érogène et peut, par stimulation, leur procurer une érection voire un orgasme !

 

Sources et photos : Dr MARTINEZ NuriaDr PAEZ AntonioConnaître la sexualité humaine, Könneman

Ajouter un commentaire

Votre email ne sera pas publiée. Ajoutez les champs qui sont marqués par *