Le regard pendant l’amour

La femme a tendance à fermer les yeux pour savourer l’échange sexuel avec son partenaire. Beaucoup d’entres elles culpabilisent et aimeraient agir comme leur(s) homme(s) … Au contraire, c’est très bon signe ! Cela est dû au fait que les femmes ont besoin  d’imaginer, de fantasmer même lorsqu’il s’agit de leur(s) amoureux… Ceci veut tout simplement dire qu’elles sont en « connexion » avec lui. Les fantasmes sont des images qui déclenchent des émotions sexuelles et qui stimulent le désir sexuel. Finalement, ceux qui ont peu de fantasme ont peu de désir… pour leur(s) complice(s) !

La femme peut aussi fermer les yeux pour visualiser son « creux » vaginal, pour prendre conscience de manière plus « mentale » du senti au niveau de son vagin et des sensations que ça lui procure. Cela est dû au développement psychosexuel qui est différent chez les hommes et les femmes. La petite fille grandit avec un sexe plus « invisible » que celui du petit garçon. Elle développe donc un toucher plus fin pour découvrir tout au long de sa maturation sexuelle toutes ces zones qu’elles ne voient pas, qu’elles ne peut que sentir, ressentir.

Mais ouvrir les yeux lors de ce partage, c’est admirer le plaisir de l’autre et pour la femme comme pour l’homme, cela peut être excitant. Regarder sa moitié (d’une nuit ou d’une vie), lui fait prendre conscience de la tendresse, de l’amour, du bien-être, du désir…que l’on a pour lui/elle.

Les yeux sont « la fenêtre de l’âme ». Nos yeux parlent de nos sentiments, de nos envies et passions, de nos approbations ou réprobations, d’attraction ou de répulsion… Il est difficile, voire impossible, de déguiser un regard, de dissimuler le vrai caractère du regard. L’œil donne la vie au visage, c’est lui qui permet le contact direct entre deux esprits. Il est notre agent de transmission de la pensée.

Avant même qu’aucune parole n’ait été échangée, c’est le regard qui va créer sur notre partenaire des impressions qui vont le pousser à modifier, accentuer, accélérer ou ralentir…sa gestuelle. Ce sont dans les yeux que l’on va essayer de lire, de deviner les pensées, l’état d’esprit, l’envie… qui se dessinent chez l’autre.

Il y a diverses manières de regarder l’autre, avec plus ou moins d’intensité, plus ou moins furtivement. Le regard met en exergue la dimension émotive et relationnelle dans laquelle se retrouvent deux personnes…

Lorsque deux individus décident de faire l’amour, un climat d’échange s’instaure et il sera à la hauteur de leur état fusionnel. Faire l’amour avec un(e) partenaire que l’on aime donnerait plus l’envie de rechercher dans son regard le sentiment, les sensations nous rassurant sur ses réelles intentions, sur son investissement personnel à notre égard. Faire l’amour n’est pas anodin et le regard est un contact qui nous laisse percevoir chez l’autre des impressions qui vont influencer la suite des événements érotiques et sexuels mais aussi ceux qui construisent la relation de couple.

Lors d’une « aventure » sexuelle, c’est plus le ressenti génital qui est recherché, beaucoup moins l’émotion… Le regard sera plutôt dans ce cas, facteur d’excitation génital, d’une excitation plus « égoïste » : « Je regarde l’autre, son visage, son corps parce qu’il/elle m’excite », on ne cherche pas à communiquer, on cherche à nourrir nos schémas de pensées érotiques. Ce qui n’empêche de partager ces moments plus centrés sur l’excitation génitale lors d’une relation amoureuse, afin de dépasser la routine…

Le regard suit ou est suivi d’une expression particulière du visage, d’une certaine gestuelle, d’un verbe… regard-de-femme-sensuelle mais il est surtout représentatif de notre personnalité. Les yeux sont là pour voir mais aussi pour être vus… Ils sont l’expression muette de nos sentiments, ils précédent l’expression verbale de nos pulsions, les expressions ne manquent d’ailleurs pas à cet égard… on peut être déshabillé(e) du regard, avoir un regard malicieux, un regard qui tue, un regard de braise…

Pour certains, échanger des regards peut décontenancer, déconcentrer, déstabiliser, désorienter…cela dépend finalement de la manière dont l’autre à réussit à nous mettre à l’aise, à nous mettre en confiance, si l’acte nous plaît… Regarder dans les yeux peut aussi être un complément d’affect que l’on peut ne pas avoir envie de donner dans des moments moins glamour de notre parcours érotique…

Pour d’autres, oser regarder l’autre, c’est développer son plaisir, réussir à l’afficher, à faire mûrir sa relation. Il est vrai qu’il dénote d’une confiance en soi. Affirmer son propre regard et accepter celui de l’autre, c’est ressentir un bien-être, c’est être libre d’être soi-même face à l’autre, sans complexe, sans façade, c’est accepter d’être enfin mis à nu(e)…

Regarder l’autre dans les yeux peut magnifier l’osmose sexuelle mais fermer les yeux n’est finalement pas représentatif d’un non-investissement, c’est aussi un moyen de ressentir plus précisément la diffusion intérieure du plaisir que l’on obtient avec le/la partenaire. On peut avoir besoin de regarder l’autre lors de l’orgasme mais en général, l’excitation cérébrale et physique va être telle qu’il n’y a pas à y penser. Voir s’évader son partenaire dans une explosion orgasmique qu’il ne contrôle plus et d’autant plus jouissif… que de le contraindre à soutenir son regard dans le nôtre. L’orgasme est un moment plus personnel qui n’entrave en rien le partage émotionnel qui a pu créer cette jouissance suprême.

8 Commentaires

  • KarmaBoy Publié depuis 1 novembre 2007 11 h 56 min

    Article très bien écrit et tellement vrai.
    Dans l’attente de vous relire très prochainement !

  • Milene Leroy Publié depuis 2 novembre 2007 11 h 57 min

    Merci ! Il est toujours très agréable de savoir que mes articles résonnent intimement chez mes lecteurs ! A très vite !

  • Martine Publié depuis 15 novembre 2007 11 h 59 min

    Très bel article … de belles images … une transmission de savoirs avec beaucoup de poésie.

  • Wuilbaut Publié depuis 17 mars 2013 9 h 20 min

    Très joli texte… Mon amie a depuis quelques temps un regard… Disons fuyant… Elle regarde non pas dans ma direction mais elle reste les yeux ouverts… Bouche ouverte… Sans expression… Je ressent presque du remords… J’espérais trouver une réponse dans vos explications mais à mon grand regret il ne parle que d’une osmose parfaite…

  • Milene Leroy Publié depuis 8 avril 2013 15 h 08 min

    Bonjour Wuilbaut,
    Ce lien pourra peut-être répondre à vos attentes :
    http://www.se xologie-couple. com/site/index. php/mon-press-b ook/258-emissio n-radio-canalfm -le-regard
    A bientôt !

  • Haugedé Publié depuis 4 août 2015 7 h 12 min

    Merci pour cet article intéressant et précieux sur un sujet très peu évoqué en général. Je suis comme Wuilbaut, mon partenaire fuit mon regard pendant l’amour… il affirme qu’il ne peut pas me regarder dans les yeux parce que nous sommes trop près et que ça le ferait loucher !…
    Le lien que vous indiquez de votre émission de radio est mort malheureusement .

  • Milene Leroy Publié depuis 26 août 2015 11 h 41 min

    Bonjour Haugedé,

    merci pour votre retour. Je vous remet le lien vers une émission sur le même sujet ! 😉 Il n’est pas « mort », il vous faut le copier-coller dans votre barre de menu 🙂

    http://www.sexologie-couple.com/site/index.php/mes-videos/258-emission-radio-canalfm-le-regard

    A bientôt !

  • jean claude kpata Publié depuis 29 janvier 2017 8 h 11 min

    Tres bien ! Merci pour les conseils, ma femme et moi sommes contents de vous lire 🙂

Ajouter un commentaire

Votre email ne sera pas publiée. Ajoutez les champs qui sont marqués par *