Dico Sexo : Bordel

Bordel 

Terme désignant une maison close. Le jargon initial, au XIIe siècle, est une petite maison de planches, souvent situées au-delà des fortifications répondant aux noms de bordes, bordées ou bordels. On retrouve dans le langage familier, les termes de clandés (diminutifs de lieux clandestins), de foutoir, de boxon, de lupanar ou encore, plus communément, les noms de maison de passe, de joie, de plaisir, d’abattage ou de tolérance. Pourquoi parle-t-on de bordel clos ? Parce que les autorités institutionnalisent, au XIVe siècle, la prostitution. Il convient alors de l’encadrer et de l’organiser aux seins d’établissements tenus par un tenancier. Volets fermés, c’est une lanterne rouge qui signale l’ouverture du lieu. Une règlementation permet l’intégration de ces femmes au sein de la société : notamment la fermeture du lieu au moment de la messe dominicale et de la semaine sainte ! 

Ajouter un commentaire

Votre email ne sera pas publiée. Ajoutez les champs qui sont marqués par *